Folies Bergère

18 mar

 

folies

Il m’était impossible de ne pas partager ici ma merveilleuse soirée du 7 mars passé aux Folies Bergère, tant j’étais heureuse de pouvoir enfin découvrir cette salle de mes yeux! De plus, cela c’est fait de manière totalement improbable:

Dimanche soir, le 6, je vois sur le compte Instagram de Miss Pandora que des entrées sont offertes pour assister à la soirée de lancement aux Folies Bergère d’un livre que je ne connaissais pas alors: Le tome 2 des “Brumes de Grandville” “Les Folies de Paris”.

La soirée avait lieu le lendemain. En temps normal, je me serais dis “Ca à l’air génial!!! Mais je ne connais pas ce bouquin et n’ai pas lu le tome un. Ne serais-je pas comme un cheveux sur la soupe? En plus, ça fait court pour prévoir, c’est en semaine, gna gna gna…” Sauf qu’en se moment, je réfléchis moins et je me laisse un peu plus porter (pourvu que ça dur). Alors j’ai foncé! Et quel super soirée!

Tout d’abord le lieu! Quel merveille et quel bonheur de voir enfin les Folies en vrai! Cette salle de 1869 fut relooké dans les année 20 en adoptant le style de l’époque. C’est donc toujours ce bijou Art Déco que nous pouvons découvrir aujourd’hui.

Sur notre invitation (nous étions trois), il était vivement recommandé de venir habillé dans le style année 20 en rapport avec le lieux et le tome 2 du livre. J’ai farfouillé dans mes affaires et ai trouvé de quoi faire mon bonheur. Cependant, une fois à l’intérieur de cette fabuleuse salle, nous avons constaté que peu de personnes semblaient avoir joué le jeux.

Devant nous, sur des tables était offert le Tome 1 des Brumes de Grandville! Non seulement nous étions “invité” mais en plus on repart avec un cadeau qui m’a permis de découvrir ce chouette bouquin! Au bout d’un moment (que j’ai passé à prendre librement des photos un peu partout), on nous a fait entrer pour assister à un spectacle. Il y a eu une première partie dansé qui m’a déroutè les premiers instants. Puis je suis totalement rentré dans le truc. Et ensuite le vrai spectacle à commencé: Une “Revue Glam Rock” crée pour la sortie du livre, par son auteur: la talentueuse Gwendoline Finaz de Villaine. Des musiciens et trois chanteuse (dont l’auteur) nous on présenté un show qui m’a laissé des paillettes dans les yeux et le sourire au lèvre.

Je ne vous parle pas de l’histoire, j’ai trop peur de vous spoiler. Sachez juste qu’il me tarde de lire le tome 2!!!

003

Et vous, êtes vous déjà allé aux Folies Bergère? Êtes vous sensible à l’Art Déco? Un jour il faudra que je parte sur les traces de l’Art Déco à Paris comme je l’avais fait pour l’Art Nouveau ici ^^

Voici donc une sélection de mes photos des Folies Bergère

 

fofoL’espace d’accueil ! Une débauche de dorures qui en mettent pleins les yeux !

folies5

folies12

folies3Caroline Otero, Cocotte de la Belle Époque et danseuse espagnole qui se “donna en spectacle” aux Folies Bergère. Je vous recommande vivement l’épisode “Les Reines de Paris” de Secrets d’Histoire pour en savoir un peu plus !

folies25Cette affiche m’a interpelé. Son design et son nom. Ce lieu est une ex-maison close et cabaret russe aujourd’hui devenu un Club. Le décor intérieur dans le gout Russe est inscrit à l’inventaire des monuments historiques. Est-ce de ce lieu dont il est question dans “Gainsbourg vie héroïque” lorsque le père de Serge invite sa femme chez “Raspoutine” pour fêter la relation de son fils avec Bardot ? J’aurais tendance à penser que oui.

folies9

folies 17

Bienvenu dans la salle de spectacle !

folies16

folies4Cette magnifique trappe au plafond permettait de faire descendre les chevaux du carrousel. Sur les chevaux étaient posées les Girls, des danseuses qui lorsque elles étaient vêtues, c’était surtout de plumes.

folies21

folies20

folies23

folies22Les fameux chevaux du carrousel ?

folies26

Je vous souhaite une excellente journée !!!

 

 

Dream life

11 mar

mar2

J’ai plutôt tendance à me cacher sur ce blog. Mon corps n’est présent que lorsqu’il sert le sujet. Cela arrange ma timidité et je ne voyais que peu d’intérêt à m’afficher plus. Cependant, j’ai réalisé que les blogs qui m’intéressaient le plus étaient souvent ceux où le créateur pouvait apparaitre (cela étant également valable sur Instagram).

Pourquoi ? Par curiosité ?

Je ne crois pas. Simplement, c’est plus vivant. Ce n’est plus seulement une tête qui communique, mais aussi un corps.

C’est comme regarder un Secret Histoire (exemple choisi de manière totalement neutre bien évidement), entendre parler de Liane de Pougy et de sa vie sans avoir aucune image . Ben c’est triste, on a du mal a appréhender cette personne sans savoir à quoi elle ressemblait. C’est humain.

Qu’en pensez vous?

S’afficher donc, c’est bien. Mais c’est mieux si il y a un but à cela. Dans l’article précédent, je vous présentais la Villa Demoiselle ou j’aurais pu vivre dans les années 1900!

Et bien aujourd’hui, je suis le DIY. A partir d’éléments de ma garde robe et de mon cocon, j’ai imaginé mon double de 1900. Je ne vous raconte même pas le bricolage avec mes cheveux pour faire quelque chose qui ressemble vaguement à une coiffure du début du XXème siècle. De près, c’était la catastrophe ma chérie !!!

Je me suis sentie un peu bête, dans ma salle à manger, en faisant ces photos. Très peu étaient nettes. Mais j’espère que cela vous plaira ?

bi2

vr1Les jolies bouteilles de champagne Demoiselle au décor d’inspiration Art Nouveau qui dominent mon bureau.

ma2

 

 

Voici une sélection d’accessoires (dont certains utilisés pour les photos) que j’avais également envie de présenter dans cet article. Les formes et motifs issus du monde végétal ou animal m’évoque ce 1900 Art Nouveau qui me fait rêver et dans lequel j’ai envie de m’envelopper !

mimi

Ma bagues Les Néréides chérie <3. Si vous ne connaissez pas cette marque et que vous aimez la nature, je vous conseille de jeter un œil sur leur site ! Il y a des merveilles!

J’ai fait ces boucles d’oreilles (floues!) il y a quelque temps en pensant aux flèches de la Sagrada Familia à Barcelone.

lottaMa manchette Lotta Djossou d’Amour. Cette boutique-atelier du Marais est LA bijouterie dont je rêvais. J’ai bien l’intention d’y passer chaque mois!

Les bijoux d’inspiration Art Nouveau qu’on peut y trouver font mon bonheur!

papJ’ai récupéré ces peignes-papillons de ma belle mère. Merci Babeth !!!!!!

boite

Et enfin le seul objet “vintage”, une ancienne (1930?) boite à poudre Coty que ma mère m’a donné quand j’étais enfant. Je ne savais pas alors que je possédais un petit trésor!

Je vous souhaite une excellente journée!

 

 

 

 

 

Dream House

9 mar

villa1

Il y a maintenant un certain temps, j’ai eu le plaisir de visiter Reims et tout particulièrement la Villa Demoiselle !

La Belle appartient au groupe Vranken-Pommery (et vive le Champagne !!!) et se découvre dans le cadre d’une visite guidée. Visite guidée fort intéressante.

Et comme Monsieur Marguerite et moi somme des gourmands, nous avions pris l’option dégustation du champagne Diamant Brut Vranken. Je lui ai trouvé un gout de beurre absolument formidable et étonnant! Bref…

Comme toujours, lorsque je suis dans un environnement Art Nouveau, mon cœur est en fête et je revis les moments glorieux de ma probable vie antérieure de 1900.

Avant de vous faire visiter (tel une maitresse en son domaine) la Villa à travers une sélection de mes photos, laisser moi vous présenter le domaine en quelques mots :

Henri Vasnier, légataire de la maison Pommerry mais aussi mécène et collectionneur décida la construction d’une Villa en face des caves Pommery. Celle-ci fut pensée pour être un lieu de vie et de réception au style audacieux. La construction débutât en 1904 et fût confiée à Louis Sorel. De grands noms de l’Art Nouveau qui me font rêver comme Emile Gallé ou Louis Majorelle participèrent à se projet. Malheureusement pour lui, Vasnier décéda avant la fin des travaux et ce furent les cadres de la maison Pommery qui habitèrent le lieu jusqu’en 1970. Aussi inimaginable que cela puisse l’être pour moi, la maison fût laissé à l’abandon et menacée de destruction dans les années 80.

Il est toujours surprenant d’observer les variations d’estimes pour un Art ou un style à travers le temps. Ce qui peut être considéré comme une chose sans valeur un jour sera vu comme un trésor le lendemain.

Mais revenons à notre belle Villa en danger ! Elle évita le massacre de peu et fut placée sous la protection de la ville de Reims en 1999. En 2004, la famille Vranken entreprit des travaux pour lui rendre sa splendeur passée grâce à un style à mi-chemin entre L’Art Nouveau et l’Art Déco !

J’espère que cela vous plaira et vous donnera envie de découvrir le lieu de vos propres yeux !

Quand à moi, j’envisage d’accorder ma tête à mon corps en l’habillant d’élément de ma garde robe qui tendrait vers un look 1900 ! Ainsi je pourrai continuer à jouer à la princesse dans sa Villa Demoiselle jusqu’à la fin de la semaine (ou de la vie ?). Et je pourrai publier cela vendredi!

villa3

villa2

villa9

villa6

villa17

villa5

villa10

villa15

villa8

villa 13

villa7

villa14

villa12

Je vous souhaite une excellente journée!